Arrosage

Le Bonsaï s’inscrit dans la vieille tradition de l’art de cultiver des arbres miniatures. C’est l’un des héritages les plus importants de la culture japonaise depuis le début du 14e siècle. Il fut un temps où c’étaient les aristocrates les plus riches qui en possédaient. Actuellement, tout le monde peut en avoir un ou plusieurs, à condition de bien s’en occuper.

Arrosage du Bonsaï selon les saisons

Au printemps

L’eau de pluie est à privilégier au cours de cette saison pour arroser son Bonsaï. Il lui faut un apport suffisant, en évitant tout dessèchement prolongé du substrat. C’est également la saison idéale pour rempoter l’arbuste, mais seulement si c’est vraiment nécessaire. Le travail de taillage doit, lui aussi, suivre son cours, surtout au niveau des pousses en les pinçant avec les doigts.

En été

C’est une bonne saison de sortir son Bonsaï sans pour autant trop l’exposer au soleil. L’eau de pluie est encore recommandée, mais de l’eau adoucie pourra de même faire l’affaire. Vu que c’est une saison très sèche, il faut redoubler de vigilance. Il est indispensable de s’assurer que l’arbuste ne manque pas d’eau. Pour ce faire, l’arrosage doit se faire au moins 2 fois par jour. Il existe des arrosoirs spéciaux pour Bonsaïs qui permettent de déposer de fins filets d’eau au niveau des feuilles.

En automne

La surface du substrat est le point de repère pour savoir s’il faut arroser ou pas. Lorsqu’elle est encore très humide, il faut attendre qu’elle soit sèche. En effet, il ne faut pas que l’apport soit trop important sous peine de former une stagnation de l’eau.

En hiver

Ici, l’arrosage devrait moins se faire, mais c’est l’humidité qui devrait jouer un rôle très important. De plus, il faut éviter d’ajouter de l’engrais à cette période-là.

Qu’en est-il de l’humidité ?

L’arrosage en lui-même n’est pas réellement assez pour que le Bonsaï se sente bien. Les conditions de son environnement et surtout de l’air ambiant sont à assurer. Il faut alors un taux d’humidité correct. Une attention plus particulière doit être apportée lorsqu’il s’agit d’un Bonsaï d’intérieur.

En effet, les conditions d’une maison en France ne sont pas réellement idéales pour cette plante. C’est surtout la faute des chauffages et des autres climatiseurs qui dessèchent l’air. Mais il paraît difficile de savoir si le taux d’humidité du foyer est correct ou pas. C’est dans ce cas précis que les humidimètres sont indispensables pour pouvoir obtenir des données précises. Les meilleurs modèles sont d’ailleurs disponibles sur https://humidimetre.net !

Voilà alors plus de détails concernant les recommandations d’arrosage selon les saisons. Le Bonsaï est une plante sensible et un manque d’apport d’eau lui sera fatal. Pour maintenir la beauté de la plante, il faut adopter les bons réflexes toute l’année.